Le manque d’autocontrôle et l’explosion du comportement

 

Prenons un exemple de la vie quotidienne :

Vous êtes en train de travailler de cuisiner ou de lire et votre chien, qui vient d’ouvrir un œil, réclame votre attention. Il va se mettre à vos côtés et commencer à chercher votre regard, à couiner, à vous donner la patte, faire des tours dans tous les sens, à japper de plus en plus fort ou il peut encore essayer de grimper sur vos genoux !

 

En d’autres termes, il vous propose ! Et oui, votre chien vous fait des propositions comportementales de plus en plus dynamiques jusqu’à  « exploser » avec un comportement fortement dynamique, voire difficilement gérable. Si l’humain marque et renforce un comportement d’autocontrôle plus ou moins dynamique, le chien ne sera jamais en mesure de se contrôler. Il apprendra que pour obtenir ce qu’il veut, il faut aller au moins jusqu’à ce comportement renforcé par l’humain, faute de connaissance du fonctionnement canin. Ignorer est la clef ! La mise en place de la punition négative peut également être mise en place dans certains cas et sous certaines conditions, sujet prochainement traité dans un prochain article.

 

 

picto pas 02 300x300 - Le manque d’autocontrôle et l’explosion du comportement

 

L’autocontrôle passe dans un premier temps par des routines quotidiennes, cohérentes et systématiques. L’aspect systématique est primordial. Pourquoi ? A mes yeux, l’éducation canine est comme un investissement et comme une jolie mécanique à entretenir… sinon ça coince ! Eduquer son chien demande de la répétition et de la cohérence. Si on se donne les moyens dès le début, on s’assure une chouette vie avec son chien parce que les apprentissages seront devenus des jeux et des réflexes ! Ça s’entretient car les habitudes peuvent changer dans le bon sens mais aussi dans le mauvais… Eduquer son chien demande également aussi du temps… tous les mammifères ont besoin de temps pour assimiler de nouvelles informations, nous les humains les premiers !

 

S’asseoir avant de franchir une porte, puis être capable attendre quelques secondes devant une porte ouverte, s’asseoir devant sa gamelle et attendre la signal de son humain ou encore faire l’apprentissage de la marche en laisse sont de bons moyens pour entamer l’apprentissage de l’autocontrôle. Faire comprendre à votre chien que l’obtention de ce qu’il veut passe par l’acceptation d’attendre et de se détendre, c’est ça aussi l’autocontrôle.

 

Un chien est capable de formidables apprentissages cognitifs ! Les satisfaire au quotidien, c’est vivre mieux ensemble.

 

 

 

Nathalie CARPENTIER-LAUVERJAT, Diplômée d’Etat, Coach en éducation canine positive et comportements canins – SAS TRUFFINADE

LOGO SEUL bouton site internet 298x300 - Le manque d’autocontrôle et l’explosion du comportement