Le chiot et sa mère

 

Quand les choses sont faites au mieux, c’est une jeune chienne, mais pas trop non plus, qui met bas des chiots tranquillement et sans le moindre stress, sous l’œil protecteur et à distance de l’éleveur.

Dans certains cas, les mères parfois trop jeunes mettent bas pour la première fois sans trop comprendre ce qu’il leur arrive et parfois au sein de foyers qui, voulant trop bien faire, sont parfois trop présents d’un point de vue tactile avec les chiots.

Quand “Mère Nature” donne un coup de pouce, le nombre de chiots dans la portée est inférieur ou égal au nombre de mamelles nourricières de la mère et tous les chiots, grâce à un tempérament zen et tranquille, entament leurs premiers jours de vie sereinement.

De temps en temps, il arrive que les chiots soient parfois plus nombreux que le nombre de mamelles nourricières de la mère et il faut donc se battre pour accéder à la nourriture et à la chaleur, synonymes de survie !

Quand les choses sont faites au mieux, c’est une jeune mère qui s’occupe correctement de ses chiots et qui adoptent avec eux les comportements nécessaires pour leur déclencher les réactions, notamment hormonales, qui leur donneront les clefs d’un bien-être émotionnel naturel tout au long de leur vie.

Néanmoins, il arrive que les mères sont plus ou moins expérimentées avec leurs chiots et / ou elles sont plus ou moins motivées à bien s’occuper de leur progéniture ; une chienne primipare, gestant pour la première fois, pourra être facilement stressée par la situation alors qu’une chienne trop âgée pourra plus facilement délaisser ses chiots et leur éducation pour d’autres activités plus sympas !

 

picto pas 02 300x300 - Le chiot et sa mère

 

De nombreuses raisons peuvent expliquer le comportement plus ou moins adapté des chiennes qui mettent au monde des chiots. L’environnement et la qualité émotionnelle de la gestation de la mère, la compétence ou l’inexpérience de l’humain professionnel ou particulier qui fait, ou non, de son mieux pour que les chiots viennent au monde et que leur mère vive, ou non, l’expérience la plus positive possible, sont autant de facteurs qui jouent également un rôle fondamental dans la relation entre un chiot et sa mère.

 

Que faire quand le chiot propose un comportement que sa mère aurait dû gérer en amont ?

Observer, analyser et comprendre ce qui s’est passé, ce qu’il manque au chiot et ce dont il a besoin est alors à mettre en place. Un accompagnement professionnel et personnalisé peut alors être d’une grande aide pour vous comme pour votre chiot… et c’est ça, le rôle de Truffinade !

 

 

 

Avec Truffinade, vous allez être fier de votre chien !

 

LOGO SEUL bouton site internet 298x300 - Le chiot et sa mère

 

 

Nathalie CARPENTIER-LAUVERJAT, Diplômée d’Etat, Coach en éducation canine positive et comportements canins – SAS TRUFFINADE