L’anxiété de séparation

Comme certains le savent, aujourd’hui, mon Lucky fête ses 3 ans… et cela fait un peu plus de 2 ans que nos deux vies sont intimement liées. C’est pourquoi je dédie cet article sur l’anxiété de séparation à mon Lucky, mon magnifique cocker sable, car ce comportement gênant l’a conduit à faire des allers et retours en refuge pendant les 10 premiers mois de vie…ce qui aurait pu lui être un jour fatal…

 
Quand j’ai annoncé mon souhait d’adopter Lucky, les gens qui s’en occupaient étaient très réticents à cette idée, voire même opposés. Avec le recul, je ne peux leur en tenir rigueur…je n’avais pas encore mon BP Educateur Canin, et cette formation en méthode positive me l’a démontrée… bien que j’ai eu la chance de grandir avec plusieurs chiens, avant d’obtenir mon diplôme, je n’étais pas capable de comprendre les besoins d’un chien !
 
Lucky m’a été présenté comme un chien…à problèmes ! Aboiements intempestifs au point que les voisins auraient porté plainte, destructions complètes d’un appartement et d’une voiture… « Impossible de laisser le chien à des gens autres qu’un couple de retraités qui passeraient leur vie chez eux ! » C’est vite oublier que le chien se serait forcément retrouvé seul le temps des commissions et du bridge le samedi après-midi…
 
J’ai très rapidement compris que Lucky était mon chien ! Notre rencontre me l’a prouvé puisque son suivi naturel a été immédiat, bien que très excité j’obtenais son attention très simplement, il était en demande de contacts, … Des attitudes qui ne m’ont pas trompées. J’ai dû me battre pour le sortir de là…mais je l’ai eu…lui et son anxiété de séparation !
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est se demander si les besoins fondamentaux du chien sont satisfaits…
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est se demander pourquoi le chien propose un tel comportement…
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est savoir gérer ses départs, savoir mettre le chien en réussite, savoir quoi lui proposer en votre absence…et savoir quand et comment fermer la porte !
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est faire faire et réussir l’apprentissage de la frustration au chien.
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est aussi savoir gérer ses propres interactions avec son chien tout au long de la journée pour lui apprendre à « faire sa vie tout seul » ! Comment voulez-vous qu’un chien puisse bien vivre l’absence de son humain s’il n’est déjà pas capable de « faire sa vie tout seul » alors que son humain est à la maison avec lui ?
 
Gérer l’anxiété de séparation, c’est aussi savoir se remettre en question et prendre du recul…
 
Petit détail qui a son importance… le chien est un être sensible qui fait partie d’un groupe social !
Ce n’est donc pas dans sa nature d’être seul, séparé de son humain pendant des heures !!!
Imaginez-vous être seul pendant des heures, sans aucune activité à faire, sans pouvoir sortir, ni voir personne… ? et ceci tous les jours de votre vie… ?
puce chien interrogatif 100x95 - L'anxiété de séparation
J’imagine déjà certains d’entre vous lire ces quelques phrases et se dire « non, non, mon chien vit très bien ses 9 heures par jour pendant lesquelles il m’attend sagement »…Heureusement il y a des chiens sereins, qui n’aboient ni ne détruisent rien !!!
C’est ce qu’on appelle la plasticité du chien, c’est à dire qu’un chien « plastique » est un chien capable de s’adapter aux changements et aux exigences de son environnement… malheureusement tous les chiens ne sont pas plastiques à ce point… et respecter la plasticité d’un chien est primordial !
Tous les chiens ne sont pas faits pour partager la vie de tous les humains…même s’il faut bien aller au travail tous les jours…
 
Des solutions existent pour atténuer et supprimer l’anxiété de séparation comme donner des activités masticatoires et / ou alimentaires à votre chien en votre absence, faire appel à un pet-sitter pour lui permettre de faire ses besoins et de lui dégourdir les pattes.
Des protocoles de rééducation doivent être également mis en place en votre présence et votre absence… L’anxiété de séparation, comme tous les comportements gênants, n’est pas à prendre à la légère car cela traduit un mal-être émotionnel chez votre chien.
Votre chien ressent de l’angoisse, du stress, il s’ennuie…dans tous les cas, il faut travailler au plus vite…et accompagné d’un professionnel diplômé et en méthode positive…si vous brusquez le chien, vous amplifierez le problème…
puce chien interrogatif 100x95 - L'anxiété de séparation
L’histoire de Lucky et de son anxiété de séparation, c’est du passé !!! Je peux le laisser seul, en libre dans l’appartement sans que rien n’arrive…il dort, juste il dort…et je le sais car je filme encore de temps en temps quand je ne suis pas chez moi !!!
Je ne le laisse jamais une journée complète seul…mais c’est mon choix et c’est aussi mon choix d’avoir adaptée ma vie à ses besoins. Cela nous a pris plusieurs mois de travail…les premiers ont été laborieux et pénibles car je ne savais pas que je m’y prenais très mal.
J’ai beaucoup angoissé en formation BP Educateur Canin car, de temps en temps, je devais le laisser au box puisqu’il ne pouvait pas être tout le temps en cours avec moi. Après un vrai travail sur moi-même et la bonne méthode pour lui, Lucky a très bien vécu le temps passé à m’attendre en box…et j’étais très fière !
 
…Au fait, j’ai cru à plusieurs reprises que mon appartement avait été cambriolé tellement Lucky vivait mal mon absence… c’est un chien qui désormais a compris que mes absences sont banales, normales et font partie de son quotidien.
LOGO SEUL bouton site internet 298x300 - L'anxiété de séparation